Cette théorie, créée par notre propre James Welch, repose sur sa conviction que l'objectif de Google est d'essayer de déterminer la taille de la cantine d'une entreprise. L'idée générale est que plus la cantine est grande, plus l'entreprise est grande, et donc plus elle est susceptible d'être digne de confiance. Et Google veut que les entreprises les plus dignes de confiance figurent en tête de ses listes. En effet, les entreprises dignes de confiance sont plus susceptibles d'offrir une bonne expérience client aux visiteurs de Google - et plus cela se produit, plus les visiteurs reviendront sur Google.

Mais pourquoi une cantine ? Imaginez la cantine d'une grande entreprise remplie de personnes qui déjeunent. Chacune de ces personnes a probablement au moins un compte de médias sociaux, et la plupart en ont au moins deux ou trois. Chacun de ces comptes est un endroit où chaque employé peut faire savoir qu'il travaille pour l'entreprise d'une manière ou d'une autre. Peut-être est-ce dans leur biographie sur LinkedIn, peut-être ont-ils tweeté au sujet de leur travail. Ils ont peut-être un lien sur leur profil Facebook. Certaines de ces personnes peuvent avoir un blog personnel qui mentionne leur lieu de travail.

Tous ces signaux ne peuvent être émis que par une grande entreprise. Une petite entreprise - qui aura une petite cantine - ne peut pas émettre les mêmes signaux, car elle n'a pas le même nombre de personnes capables de les émettre.

Mais il n'y a pas que les personnes au sein de la cantine qui peuvent fabriquer les signaux. Une grande entreprise a plus de chances d'avoir des signaux créés par ses clients - et aussi par des non-clients. Par exemple, un détaillant qui possède des dizaines de magasins est susceptible d'accumuler plus de tweets, de messages, de blogs et de reportages à son sujet qu'une entreprise qui ne compte que quatre personnes dans un bureau.

Pour produire les meilleurs résultats de recherche, Google doit utiliser des facteurs qui sont difficiles à reproduire par les petites entreprises. Cela correspond au mantra de James, selon lequel "plus une chose est difficile à faire, plus elle a d'impact sur Google".

avatgar kawuk